Le mini-sommet de Luanda impose au m23/Rwanda un cessez-le-feu et le retrait des zones occupées en RDC.

actu image

Luanda , mercredi 23 novembre (Cellcom / présidence cd)

Le Président Joâo Lourenco, médiateur désigné par l'UA pour un dialogue entre la RDC et le Rwanda, a réuni, ce mercredi 23 novembre à Luanda, un mini-sommet sur la paix et la sécurité dans la région Est de la République Démocratique du Congo, avec le Président Evariste Ndayishimiye, président de la CAE, le Président Félix Tshisekedi, le Ministre des affaires étrangères du Rwanda représentant le Président Kagame et le Facilitateur du processus de Nairobi, l'ex-président Uhuru Kenyatta.

Au terme de plus de 6 heures d'échanges à huis clos, cette rencontre a débouché sur un accord de cessez-le-feu imposé au groupe terroriste M23, à dater du vendredi 25 novembre à 18 H.
L'accord exige aussi que le M23 se retire des zones occupées en RDC à dater du 27 novembre.
 
L'accord signé par les 5 participants au mini-sommet dont 3 chefs d'État en exercice comprend un calendrier précis de mesures contraignantes pour rétablir la paix et la sécurité à l'Est de la RDC avec notamment le désarmement et le cantonnement des éléments du M23 sous le contrôle des FARDC, de la Force régionale de la CAE, du mécanisme de vérification ad hoc et de la Monusco..

Le communiqué final du mini sommet de Luanda précise ainsi : " L'intervention de la Force Régionale contre le M23 , conformément aux prescrits du Processus de Nairobi et au rapport de la réunion des Chefs d'Etat -majors de la CAE , qui s'est tenue à Bujumbura, le 8 novembre 2022 , en cas de refus du M23 de cesser les hostilités et de se retirer des territoires occupés ".
 
Ce mini sommet a aussi exigé la cessation de tout soutien politico-militaire au M23 et à tous les autres groupes armés locaux et étrangers opérant à l'EST de la RDC et dans la région.

Enfin, le communiqué final stipule la poursuite d'une coordination permanente à tous les niveaux entre le Processus de Luanda et le processus de Nairobi a aussi été décidée.
Les Chefs d'Etat ont convenu de se retrouver prochainement à Bujumbura pour l'évaluation de l'application des conclusions des résolutions et recommandations du mini sommet de Luanda.



Partager cet article


Les autres unes